Nos astuces minceur

CONSEILS MINCEUR

Nos astuces minceur – comment perdre du poids ?

Pour perdre du poids durablement, les études s’accordent sur le fait qu’il faut à la fois manger mieux et bouger plus et donc agir à la fois sur les apports caloriques et les dépenses énergétiques.

Bouger plus

  • Bouger plus, c’est pratiquer une activité physique régulière pour maintenir voire augmenter sa masse musculaire. Le muscle est en effet un grand consommateur d’énergie, c’est lui qui brûle le mieux les graisses. Avoir une masse musculaire suffisante  est le garant d’une bonne santé surtout lorsqu’on avance en âge et évite  de prendre du poids.
  • Manger moins et surtout manger mieux :
  • A limiter : les produits trop gras et en particulier les graisses saturées : fritures, charcuteries, viennoiseries, plats en sauces.
  • A limiter : les produits trop sucrés ou riches en sucres rapides qui font augmenter rapidement la glycémie et donc la sécrétion d’insuline. L’insuline favorise le stockage des excès glucidiques sous forme de graisse dans les adipocytes : sodas sucrés, pâtisseries, pain blanc, pâtes ou riz trop cuit, glaces.
  • Limiter le sel qui favorise la rétention d’eau.
  • Privilégier : les fruits et légumes, le poisson, les viandes peu grasses, les légumineuses qui sont source de fibres (lentilles, haricots).
  • Accorder une place aux graisses végétales insaturées : colza, olive, noix.

Manger mieux

  • Répartir ses apports alimentaires :
  • Certains nutritionnistes conseillent de manger comme un roi le matin, comme un prince à midi et comme un pauvre le soir. Dans ce cas, le petit-déjeuner doit apporter des protéines, des graisses végétales insaturées (amandes, noix)  et des sucres lents. Le déjeuner doit comporter des protéines,  des sucres lents,  des légumes, le dîner des légumes, des fruits.
  • D’autres nutritionnistes conseillent une répartition u n peu différente des apports énergétiques : 25 à 30 % au petit-déjeuner, 35 à 40 % au repas de midi et 30 à 35 % le soir au dîner soit 600 à 700 kcal pour une personne qui reste au calme durant la soirée.
  • Tous les nutritionnistes s’accordent sur le fait qu’un repas du soir trop copieux ou trop riche en protéines  ou en lipides gêne le sommeil. En effet, pour bien dormir, la température corporelle doit baisser. Or la digestion fait augmenter cette température surtout si elle est prolongée.
  • Attention aux régimes qui font perdre très vite du poids : il y a le plus souvent une perte de masse musculaire en même temps qu’une perte de masse grasse ; au moindre écart de régime, la reprise de poids devient supérieure à la perte initiale et c’est la masse grasse qui augmente en priorité : c’est le phénomène du yoyo. C’est pourquoi il est conseillé en cas de surpoids, de perdre du poids progressivement en maintenant des apports suffisants de protéines et en pratiquant une activité physique pour ne pas perdre de masse musculaire.

Le régime hyper-protéiné, est-ce une bonne idée pour préserver sa masse musculaire et perdre du poids ?

Oui, le régime hyperprotéiné évite la perte musculaire puisqu’il  apporte les acides aminés indispensables pour fabriquer les protéines musculaires, à condition bien sûr de faire travailler ses muscles  et donc d’exercer une activité physique.

Mais ce régime n’a pas que des avantages :il est riche en protéines mais très appauvri en hydrates de carbone . Il favorise une perte rapide de poids et expose au phénomène du yoyo. Il est souvent trop riche en graisses et très pauvre en fibres ce qui entraîne une constipation et augmente le risque cardiovasculaire.

 

Les produits light, est-ce une bonne idée pour aider à la perte de poids ?

Pas vraiment ; les produits allégés ne font pas maigrir car ils sont moins rassasiants que les produits classiques et on a tendance à en manger plus ; et à bien regarder l’étiquette, le plus souvent ils ne sont pas si allégés que ça.

Le problème des sodas édulcorés est encore différent : diverses études tendent à montrer que la consommation de quantités importantes de sodas gazeux light s’accompagne d’une augmentation du tour de taille et du risque d’obésité , de diabète et d’AVC , sans que  l’on sache vraiment pourquoi. Il semblerait que le goût sucré des édulcorants, annonciateur de calories qui ne viennent pas, brouille les réactions physiologiques normales qui font que  l’organisme, face à un vrai sucre sait comment gérer  et brûler les calories. Ces effets indésirables des édulcorants sont  toutefois très controversés. En définitive, rien ne vaut l’eau plate et les tisanes pour celles et ceux qui veulent garder la ligne.

 

Les actifs naturels, lesquels pour quel profil ?