Bien protéger ses yeux et sa vue

CONSEILS SANTE ET CONFORT

Bien protéger ses yeux et sa vue

Le vieillissement oculaire

L’œil vieillit comme tout notre organisme. Ainsi, certaines pathologies oculaires sont liées à l’âge avec pour conséquence une perte progressive de l’acuité visuelle pouvant conduire à la cécité si elles ne sont pas prises en charge par un ophtalmologiste. C’est le cas de la cataracte qui touche plus des deux tiers des personnes de plus de 75 ans, de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), première cause de cécité et dans une moindre mesure du  glaucome chronique. La sécheresse oculaire concerne de nombreuses personnes mais est plus fréquente au grand âge.

La cause principale de ce vieillissement oculaire est la production de radicaux libres provenant de l’action conjointe de l’oxygène et de la lumière et qui, avec l’avancée en âge ne sont plus correctement neutralisés.

Peut-on ralentir le vieillissement oculaire ?

Même si le vieillissement oculaire est inéluctable, il semble toutefois modulable. Il y a des comportements aggravants qu’il vaut mieux éviter.

Il est ainsi recommandé :

  • De protéger ses yeux des UV avec des lunettes de soleil, le port d’un chapeau.
  • Le travail sur ordinateur entraîne surtout fatigue oculaire et sécheresse oculaire. Il est donc recommandé d’installer son écran à 50 à 70 cm des yeux avec un éclairage latéral, de régler l’intensité et le contraste de l’écran, cligner souvent des yeux pour les humidifier, regarder plusieurs fois par heure des objets éloignés pour réduire la fixité du regard, se ménager des pauses pour pratiquer une autre activité (5 minutes toutes les heures). Des filtres ou des lunettes permettent de se protéger de la lumière bleue (lumière émise par le soleil et les sources lumineuses artificielles et dont certains pics  à Haute Energie Visible HEV, provoquent des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin)
  • Ne pas fumer : le tabac est un grand pourvoyeur de radicaux libres
  • Avoir une alimentation riche en anti-oxydants : fruits, légumes.

Quels nutriments contribuent à la bonne santé de l’œil ?

Les études épidémiologiques (POLA) et des études cliniques (LAST, Totterdam Study) ont permis d’identifier trois groupes de nutriments nécessaires pour protéger sa vue :

  • La lutéine :

Ce pigment de la famille des caroténoïdes est particulièrement concentré dans la partie centrale de la rétine ou macula. On y trouve aussi de la zéaxanthine. Ces pigments y jouent  un double rôle de filtre de la lumière bleue et d’antioxydant ce qui permet de neutraliser les radicaux libres générées par l’action de cette lumière bleue sur l’œil.

L’organisme ne sait pas fabriquer la lutéine; elle doit être apportée par l’alimentation à raison de 3 à 5 portions journalières de fruits et légumes à feuilles vert foncé,  ce qui correspond à un apport d’environ 6 mg de lutéine, quantité adaptée à nos besoins journaliers. Dans la pratique, cet apport de lutéine est plus près de 2 mg. Dans ce cas une supplémentation en lutéine peut se justifier. Ce nutriment est liposoluble, il vaut donc mieux le consommer au cours d’un repas contenant des graisses.

  • L’acide docosahexaénoïque ou DHA

Les cellules de la rétine sont très riches en DHA. Cet acide entre dans la composition de leur membrane cellulaire et par son action anti-inflammatoire contribue à la protection contre le vieillissement de la rétine.

Selon le règlement Allégations, le DHA contribue à une vision normale à condition d’en consommer 250 mg par jour.

Où en trouver ? Dans les poissons gras essentiellement comme le saumon, le maquereau, la sardine. Mais attention à la cuisson qui peut le détruire.

  • Les antioxydants

Il semble qu’aucun anti-oxydant ne soit supérieur aux autres et que c’est plutôt le mélange de plusieurs antioxydants agissant en coopération, qui protège le mieux. Ces anti-oxydants doivent donc agir tant en milieu polaire que lipophile et être apportés en quantité équilibrée. Si l’un d’eux est apporté en excès, il peut devenir au contraire pro-oxydant.

Quels antioxydants privilégier ?

  • La vitamine C est le plus connu de ces antioxydants; elle est apportée par l’acérola, la kiwi, les oranges, le citron.
  • La vitamine E se trouve dans les céréales complètes, les huiles végétales, les œufs.
  • Le sélénium (constituant de la glutathion-peroxydase) est apporté par les fruits de mer, les poissons, les céréales complètes, les noix, l’ail. Sa teneur dans les végétaux  est relativement faible et dépend de la richesse en sélénium du sol sur lequel ils poussent.
  • Le zinc : huîtres, viande, germe de blé, noix en constituent une bonne source. Outre son activité anti-oxydante, il est nécessaire à la stabilisation de la vitamine A. Or la vitamine A contribue elle-même à une vision normale.
  • Les caroténoïdes sont des anti-oxydants appréciables mais il faut privilégier les formes naturelles et non de synthèse (épinards, carottes, abricots…)
  • Les polyphénols sont des constituants des végétaux rassemblant flavonoïdes, anthocyanes, proanthocyanes, tanins. Ils sont à l’origine du French Paradox grâce à leurs propriétés anti-oxydantes et antiradicalaires. Ces composés protecteurs contre le  vieillissement permettent aussi de régénérer les vitamines C et E. Les petits fruits rouges sont une bonne source de ces polyphénols : myrtille (elle est connue pour améliorer  la vision en lumière atténuée), cassis, mûre, raisin.

 

Références :

  • e-sante.fr/ecran-ordianteur-abime-t-il-yeux
  • eurekasante.vidal
  • AFSSA, saisine n° 2003-SA-0205.
  • Desmettre T, Lecerf JM, Souied EH,Nutrition et dégénérescence maculaire liée à l’âge, Journal Français d’Ophtalmologie 2004, 27, 9, 2, 38-56.
  • Leeuwen R, Boekhoom S, Vingerling J et al, Dietary intake of antioxidants and age-related macular degeneration, JAMA 2005, 294, 24, 3101-07.
  • Souied E, nutrition et prevention de la DMLA,www.lasik.asso.fr

Les informations et conseils de cet article ne se substituent pas à un avis, diagnostic, ou consultation médicale auprès d’un professionnel de santé.

Vitamin System utilise des cookies pour améliorer la navigation et personnaliser votre visite. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l' utilisation des cookies Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer