Nos conseils pour un sommeil de qualité

CONSEILS SOMMEIL, STRESS ET DÉTENTE

Nos conseils pour un sommeil de qualité

Aménager son environnement et avoir une bonne hygiène de vie :

  • Limiter au maximum le bruit environnant.
  • Accroître la pénombre.
  • Abaisser la température de la chambre à coucher (18 ° environ).
  • Vérifier l’état de sa literie.
  • Limiter la prise d’excitants ou de stimulants après 16 heures et ne pas en prendre le soir : café, thé, alcool, cola, vitamine C.
  • Pratiquer une activité physique régulière avant 19 h et de préférence à l’extérieur. Cela augmente la quantité et la qualité du sommeil. En revanche, ne pas pratiquer de sport ou d’activité intellectuelle après 20 h. Deux heures avant le coucher, favoriser les activités relaxantes comme la lecture, la télé.
  • Limiter l’exposition à la lumière bleue la nuit : pas de smartphone ou de tablette au lit, équiper ses écrans de filtre pour la lumière bleue.
  • Eviter de manger trop copieux au dîner : les protéines animales sont excitantes et gênent l’endormissement. Privilégier les sucres lents (pâtes ou riz complets, légumineuses) qui favorisent la sécrétion de sérotonine.
  • Si les troubles du sommeil durent depuis au moins 6 mois, il s’agit alors de troubles chroniques : il est indispensable dans ce cas d’en parler avec son médecin. En attendant cette consultation, des scientifiques proposent une méthode qui consiste à contrôler les stimuli qui s’opposent à l’endormissement :
    • Se coucher seulement lorsqu’on est fatigué et prêt à dormir (bâillements, yeux qui se ferment…)
    • 1 à 2 h avant le coucher, arrêter toute activité exigeante sur les plans intellectuels ou physiques,
    • N’utiliser son lit que pour dormir : ne pas lire ou regarder la télévision au lit.
    • Si après 20 minutes, on n’est toujours pas prêt à s’endormir, se lever et aller dans une autre pièce, y rester tant qu’on n’est pas prêt à dormir. Et se relever aussi souvent que nécessaire.
    • Se lever tous les jours à la même heure même si la veille on s’est couché tard ; cela aide à acquérir un rythme de sommeil constant.
    • Eviter la sieste dans la journée.
    • Apprendre les techniques de relaxation avec des thérapeutes formés : ces techniques permettent de réduire le délai d’endormissement et la durée des réveils nocturnes.

Quand consulter le médecin ?

Les conseils de son médecin traitant sont indispensables :

  • En cas de troubles du sommeil datant de plus de 6 mois,
  • Quand les troubles du sommeil sont liés à une maladie, une douleur, un trouble psychiatrique.

 

Les informations et conseils de cet article ne se substituent pas à un avis, diagnostic, ou consultation médicale auprès d’un professionnel de santé.